« février 2008 | Accueil | avril 2008 »

26 notes de la période: mars 2008

31 mars 2008

Tornade blanche épisode 3 : la salle de bains

La salle de bains, votre petit spa personnel, ne peut tolérer d’être cracra. Comment le temple de votre beauté pourrait-il être jonché de caleçons sales (on suppose que vos culottes ne traînent jamais) et votre baignoire d’une couleur incertaine ?
Alors, pour ne pas passer trop de temps à faire un nettoyage à fond, mieux vaut entretenir régulièrement la propreté des lieux. Vite fait, bien fait.

1. On regroupe son matos
Comme pour les autres pièces, c’est la règle de base. Les allers-retours qui font perdre du temps, on oublie.

2. On jette
Armée d’un sac poubelle, on fait main basse sur tout ce qui traîne : bouteilles de shampoing vides, cotons-tiges usagés (s’il ne s’agit pas des vôtres, vous pouvez aussi les regrouper et les poser sur l’oreiller du responsable pour lui faire comprendre que ce genre de petites choses intimes se doivent d’être manipulées exclusivement par leur propriétaire), sachets de chips vides (oui, il existe des énergumènes qui mangent des chips en prenant un bain), etc.

3. On fourre
Tout le linge sale est jeté dans le panier qui lui est dévolu.

+ lire la suite

29 mars 2008

A gagner : la vie politique... des Paresseuses

Viepolitique_2 Vous venez à peine de ranger votre carte d'électeur.
Mais vous avez peut être voté en faisant "plouf plouf ça-se-ra-toi-qui-ga-gne-ra".

Pour ne pas remettre une nouvelle fois le sort de votre ville/région/pays entre les mains du hasard, vous feriez mieux de vous renseigner un peu sur les rouages des institutions d'ici votre prochain passage devant les urnes.

Alors, dépêchez vous de jouer là.

C'est beau, cette conscience civique...

28 mars 2008

L'heure d'été et moi, ça fait douze.

Vous le croirez ou non, mais même si vous portez toujours votre col roulé et votre doudoune, dimanche, il sera temps de passer à l’heure d’été.
Depuis 1945, la France vit un perpétuel décalage par rapport à l’heure du soleil, puisque, en hiver, nous avons déjà une heure d’avance sur l’astre suprême. En été, nous doublons cette avance.

Petit rappel pour toutes celles qui, comme moi, se demandent CHAQUE FOIS, si il faut avancer ou reculer d’une heure…
Pour passer à l’heure d’été, il faut rajouter une heure à l’heure légale.
Soit, vous ouvrez l’œil à 7 heures (heure légale) mais vous vous rendez compte avec horreur qu’il est maintenant 8 heures.
Donc, vous êtes en retard.
Faut vous bouger le popotin.
Heureusement, on est dimanche.
Mais vous avez super sommeil. Toute votre mélatonine* est perturbée.
Parce qu’une heure de dodo en moins, ce n’est pas rien.

Il paraît qu’il faut 3 semaines pour s’en remettre… donc, mieux vaut prendre ses précautions :
- ne pas prévoir de déjeuner avec Bellemaman. Humeur de dogue garantie (enfin, humeur de dogue pire que d’habitude, entendons nous bien).
- ne pas prévoir d’activité demandant de la concentration. Se contenter de regarder une bonne série de DVD, enfoncée bien profondément dans le canapé, en finissant les œufs en chocolat du week-end précédent (le magnésium, ça ne jouerait pas sur la mélatonine par hasard ???)
- rester sur la même heure pendant 6 mois. Arriver avec une heure de retard à tous ces rendez-vous, c’est « chic ».

Sinon, LE truc à essayer
:
Au réveil, le jour J, regarder une source de lumière intense pendant quelques minutes (attention, n’allez pas vous brûler la rétine non plus !) pour faire croire à votre corps que le soleil est déjà levé (votre corps n’est pas aussi intelligent que vous).
Note : ça ne marche pas avec la lumière du frigo.

*Mélatonine : hormone dite « du sommeil », qui régularise les cycles chronobiologiques.

27 mars 2008

Mes abdos adorent les embouteillages

Exo_voiture Oui, il y a des choses comme ça qui peuvent vous sembler démentielles, mais que l’on doit accepter d’entendre : dans un embouteillage, au lieu de…

  • chanter à tue-tête (pourquoi tout le monde rigole dans la voiture d’à côté ?)
  • vous faire une retouche make-up (pourquoi tout le monde rigole dans la voiture d’à côté ?)
  • vous gratter le nez (pourquoi tout le monde fait « beurk » dans la voiture d’à côté ?)

    ... vous feriez mieux de vous muscler un peu !

Position de départ : assise, les mains sur le volant, la nuque bien étirée.
L’exercice : sur une expiration, rentrez le ventre et amenez les épaules légèrement vers l’arrière, de façons à ce que tout le dos, notamment le bas du dos, soit en contact avec le siège.
A faire environ pendant 2 minutes.

En prenant conscience de la position de votre dos en voiture ou devant l’ordi, vos douleurs lombaires et cervicales seront atténuées. En pratiquant cet exercice, vos abdos vont se renforcer et votre allure sera plus élancée (pour ne pas dire, moins avachie).

(Note : vous pouvez chanter à tue-tête quand même. Tant que vos lombaires sont bien plaquées au siège...)

26 mars 2008

Savoir dire N.O.N, c'est reposant.

Blog14_non Vous êtes une bonne pâte.
Vous ne savez pas dire non.
Et, du coup, vous vous laissez un peu marcher sur les pieds. Ouille.

Pourquoi est-ce si difficile de dire non ?
Pas évident de passer pour une fille « pas cool » … Pas réjouissant non plus d’être prise pour une bonne poire ! Décortiquons le système :

1. Ce que l’on pense : « Refuser un service, ce n’est pas gentil.»
Ce que l’on devrait penser : Il est encore moins gentil de mentir et de tromper quelqu’un en lui disant « Tu plaisantes ! Bien sûr que cela ne me dérange pas de venir t’aider à déménager un dimanche à 7 heures du mat’ ». Si vous rajoutez « ce sera un plaisir » vous serez brûlée sur le bûcher.

2. Ce que l’on pense : «Les autres ne m'aimeront plus si je leur dis non, et ça, je ne le supporterai pas »
Ce que l’on devrait penser : Sans doute que Chloé vous rendra moins visite depuis qu’elle sait que vous ne lui prêterez plus vos Jimmy Choo. Mais cette amitié était elle basée sur des sentiments sincères ou juste sur le fait que-vous-claquez-tout-votre-salaire-dans-des-escarpins-et-qu’elle-aime-bien-en-profiter ?
Soyez convaincue que les gens qui ne voient en vous qu’un réservoir de sous/ une bonne adresse pour dîner/ un bon plan baby-sitter ne seront pas traumatisés par un refus (ils ont d’autres assiettes dans lesquelles aller piquer).

3. Ce que l’on pense : «Un non est agressif, et je ne veux pas être quelqu’un d’agressif.»
Ce que l’on devrait penser : Pas la peine de crier pour dire Non. On peut s’exprimer de façon calme, respectueuse et sans conflit. Entre s’affirmer et agresser, il y a une différence.

+ lire la suite

24 mars 2008

LA question du jour

Dans toutes les rédactions, c'est l'agitation.
C'est la question que tout le monde a sur les lèvres aujourd'hui.
Le sujet qui alimente les conversations, qui agite la société, qui échauffe les esprits...

+ lire la suite

22 mars 2008

A gagner : les recettes minceur des Paresseuses

Recettesminceur Avant de s'empiffrer de gigot, d'oeufs, poules, poissons et autres friture bûches truffes en chocolat...

Essayez donc de gagner Les recettes minceur des Paresseuses en répondant à nos petites questions de circonstances...

Nous allons vous gâter autant que les cloches...

21 mars 2008

Gigot, mon amour

Blog_13_pques Ce week-end, vous n’allez pas y couper.
Soit parce que Bellemaman va vous le servir.
Soit parce que vous recevez toute la smala et que l’idée même de présenter autre chose que le traditionnel agneau pascal peut déclencher une salve de commentaires dont Tatie Yvonne a le secret et qu’il conviendrait d’éviter, merci.

Donc, va falloir enfourner le gigot.

+ lire la suite

20 mars 2008

Qui est le Paresseux ?

Une question nous brûle les lèvres. Nous démange le clavier. Nous gratte le cervelet.
Avons-nous TOUTES le même à la maison ?
Face à l’infinie variété des spécimens masculins, il s’avère pourtant que de nombreux points communs réunissent ces êtres dotés de pilosité faciale, de glandes sudoripares développées et de testostérone à revendre.
Ce sujet brûlant nous donne envie de nous lancer dans un projet titanesque : une étude scientifico-sociologique du compagnon de la Paresseuse, le dénommé Paresseux.

Nous allons vous mettre à contribution pour recueillir une foule de témoignages à la lecture desquels, nous opinerons toutes du chef en disant « eh oui, le mien aussi, il fait CA ». Et ça, c’est rassurant.

Pour commencer, pourquoi ne pas attaquer par l’étude du Paresseux en milieu social, avec ses amis, ses collègues, ses congénères, les gens quoi.

Le Paresseux…
- aime la « meute ». Sans doute un héritage préhistorique. Il aime sa « bande », ses potos. Ils s’appellent, se déplacent en grappe, se donnent des grandes tapes dans le dos ou des coups de coudes bourrus.  Il peut aussi hululer sous la lune, mais ça, c’est dans d’autres circonstances.
- est incapable de porter un jugement physique sur un autre homme. Autant il peut jauger en une fraction de seconde la longueur de jambes ou le bombé arrière de la moindre greluche qui passe dans son champ de vision, autant, quand il s’agit d’un autre homme, il ne sait dire que « tu sais, moi, les mecs, pffff…. ».
- ne sait pas raconter d’anecdotes croustillantes sur ses collègues (alors que nous, on est diplômées es-bruits-de-couloirs). Il ne sait que dire « Untel est un con » mais ne voit pas qu’il y a crac-crac entre la stagiaire et le responsable de la compta. (Si une nouvelle blonde intègre le service, il s’en rend quand même compte, on vous rassure).

A vous. On tient le carnet pour prendre des notes.

(d'autres épisodes viendront ensuite, consacrés au Paresseux dans la cuisine, au Paresseux dans la salle de bains, au lit, devant la télé...)

19 mars 2008

La gymnastique anti-couenne

Nous en avons parlé avant-hier (il s'agit d'un programme d'attaque, vous en conviendrez) : appliquer consciencieusement une crème sur sa peau d’orange n’aura pas beaucoup d’effet si on ne masse pas longuement pour faire pénétrer le produit et activer la circulation sanguine.

Or, masser ses cuisses capitonnées, ses fesses dodues et son ventre replet pendant 5 longues minutes constitue en soit un véritable exercice physique. Pourquoi ne pas en augmenter la difficulté pour transformer cette séance de massage en véritable expérience sportive ???

Note : Si la seule idée de vous mettre à suer dès que vous sortez de la douche vous pose problème, nous vous dirons que, pour nous aussi, c’est une aberration. Mais nous sommes pourtant prêtes à tout pour essayer de faire rentrer nos jambons dans un slim. Peut-être y arriverons nous avant que cette mode ridicule ne soit dépassée. Ou pas.

En massant mes cuisses…
Je me place debout, jambes écartées, genoux ouverts, bassin bien basculé vers l’avant et dos bien droit. Je fais des flexions/extensions pour accompagner les mouvements de mes mains qui appliquent le produit.

Autre option : debout, pieds écartés, bassin toujours bien serré, je me penche vers la droite pour accompagner le mouvement de ma main droite, puis vers la gauche. Taille fine assurée.

Exo_couennePour masser mes fesses…
Je m’allonge sur le dos, jambes repliées. Je soulève mes fesses et je les contracte pour pouvoir appliquer ma crème minceur : je tiens la position autant de temps qu’il n’en faut pour que le produit pénètre bien.

L’effet coup-double, ça mérite votre admiration, non ?

Quizz

  • Instagram x Les Paresseuses

     

    On adore les cookies, chez les Paresseuses. Mais pas uniquement ceux que l’on croit ;) En continuant votre navigation sur le Blog, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent de mesurer notre audience et de faciliter le partage de contenus vers les réseaux sociaux. Plus d’infos par ici :)

C'est nouveau

Promotion