« 14 mélodies pour karaoker en beauté ! | Accueil | 5 coffrets mug cakes des Paresseuses à gagner ! OMG ! »

Le livre d’Elise : Nos étoiles contraires de John Green

27.11.2014

11

 

Le livre d’Elise Nos étoiles contraires (titre original : The Fault in Our Stars, 2012) de John Green

 

Ce que dirait la 4ième de couverture si je l’avais écrite Hazel Grace Lancaster et Augustus Waters sont deux adolescents, en rémission d’un cancer.

Si je m’arrêtais là : aucune bonne raison de lire ce roman.

Mais si je vous disais qu’en le refermant, je l’ai élu « meilleur roman  de l’année » de mes lectures personnelles…

Histoire sans frou-frou d’un amour incroyable dont le temps est compté mais qui vous touche au plus profond, là où vous aussi, adolescentes, aviez cette force décuplée pour vivre une vie à fond !

 

Pour quelles Paresseuses ? Je ne sais pas si mes souvenirs adolescents sont de bons souvenirs ou de mauvais souvenirs – seule une thérapie pourrait m’aider à y répondre sans doute –, mais je me souviens que chaque sentiment était intense. Ces excès si propres à cette période de la vie. J’ai un petit souvenir ému en y repensant (car je me suis beaucoup assagie depuis), mais ce roman m’a replongé dedans.

Autant j’avais trouvé l’adolescence bien trop longue… autant le roman était beaucoup trop court : et je l’ai re-lu !

 

Le moment idéal pour le lire Je ne suis pas sûre du moment idéal pour le lire… mais je crois que dans les transports en commun, sur le trajet le plus fréquenté par toutes mes collègues de bureau, juste avant une présentation en plénière devant 150 personnes, et des larmes grosses comme des poings qui roulaient sur les joues … n’était PAS le moment idéal ni le meilleur endroit. Mais je ne pouvais plus m’arrêter ni de lire puis de rire, ni de pleurer.

 

Le  petit extrait qui me trotte encore dans la tête… « J'avais consacré le plus clair de ma vie à m'efforcer de ne pas pleurer devant les gens qui m'aimaient, je savais donc ce qu'Augustus était en train de faire. Vous serrez les dents, vous relevez la tête, vous vous dites que, s'ils vous voient pleurer, ils vont avoir mal, et que vous ne serez jamais rien d'autre que de la tristesse dans leur vie. Et, comme vous ne voulez pas qu'ils vous résument à de la tristesse, vous ne pleurez pas, vous vous dites tout ça dans votre tête en regardant le plafond, puis vous déglutissez un grand coup, même si votre gorge s'y oppose, et vous regardez la personne qui vous aime en souriant. »

  

C’est pas moi qui l’ai dit « Green neither romanticizes illness nor sentimentalizes loss but brings readers into the hearts and minds of two teens pondering life, death, love and the strange beauty of a universe that includes orange tulips, sweet-pea sorbet and an oxygen tank named Philip. » / « John Green ne romance pas plus la maladie qu’il ne sentimentaliste la perte d’un être cher, il amène plutôt le lecteur dans le cœur et l’esprit de deux adolescents qui mettent en balance la vie, la mort, l’amour et l’étrange beauté d’un univers où se mêlent des tulipes oranges, du sorbet au pois de senteur et un réservoir d’oxygène baptisé Philip. » (Mary Quattlebaum dans The Washington post)

 

Et pour aller plus loin… Le titre original est tiré de l'acte I, scène 2 de la pièce de Shakespeare, Jules César (1599), où Cassius dit à Brutus : « The fault, dear Brutus, is not in our stars, / But in ourselves, that we are underlings » (« Si nous ne sommes que des subalternes, cher Brutus, la faute en est à nous et non à nos étoiles », traduction de François-Victor Hugo en 1872). Et une autre info moins Wikipédia : le livre a été porté à l’écran par Josh Boone cette année, Shailene Woodley y joue le rôle de Hazel tandis que Ansel Elgort interprète celui de Augustus.

 

 

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00e54f10584c883401b7c70c249b970b

Listed below are links to weblogs that reference Le livre d’Elise : Nos étoiles contraires de John Green:

Commentaires

Quizz

  • Instagram x Les Paresseuses

     

    On adore les cookies, chez les Paresseuses. Mais pas uniquement ceux que l’on croit ;) En continuant votre navigation sur le Blog, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent de mesurer notre audience et de faciliter le partage de contenus vers les réseaux sociaux. Plus d’infos par ici :)

C'est nouveau

Promotion