138 notes dans la catégorie:"Le méga conseil du mardi"

23 août 2016

Les pouvoirs magiques des huiles essentielles

Afficher l'image d'origine

Il n'est pas toujours facile de comprendre les bienfaits des huiles essentielles et encore moins de les utiliser correctement. Il est grand temps de mettre en place un cours de potions magiques. Que ce soit pour les cheveux ternes, les coups de soleil, les règles douloureuses ou encore le stress de la rentrée il y en a forcement une qui sera faite pour vous.

 

Pour des cheveux brillants

L'idéal est d'utiliser des huiles essentielles de citronnier, de pamplemoussier ou des huiles provenant de zestes d'agrumes : mandarinier, oranger... car ces huiles régularisent le sébum.

LE MÉLANGE : 3 ou 4 gouttes d'huiles essentielles d'agrume à verser dans une noisette de shampoing

JE FAIS BIEN ATTENTION : Ne laissez pas le shampoing couler sur vos yeux

 

Contre les coups de soleil

Vous avez joué à la crevette grillée sur la plage ? L'huile de lavande arrive à la rescousse.

LE MÉLANGE : 6 gouttes d'huiles essentielles de lavande fine à compléter avec de la cire liquide de jojoba ou de l'huile végétale de calophylle (jusqu'à 15ml). Mélanger le tout, et appliquer 10 à 20 gouttes du mélange sur le coup de soleil 2 à 3 fois par jour pendant 3 à 4 jours

 

Contre les règles douloureuses

Aïe ! On a plus ou moins toute connue cette sensation... Les huiles essentielles de camomille romaine et de litsée citronnée devraient vous soulager.

LE MÉLANGE : 30 gouttes d'huiles essentielles de camomille romaine, 30 gouttes d'huiles essentielles de litsée citronnée, complétées par de l'huile végétale de macadamia (jusqu'à 15ml). Ensuite appliquer 10 à 20 gouttes du mélange sur l'abdomen 4 à 6 fois par jour au début du cycle.

 

Contre les gros coups de stress

La meilleure voie pour se soigner est la diffusion atmosphérique et l'inhalation sèche complétant le traitement. L'application du mélange relaxant et calmant se fait principalement sur les avant-bras, le dos, les plexus, les poignets, les mains et sur la plante des pieds.

LE MÉLANGE : 20 gouttes d'huiles essentielles de lavande fine, 20 gouttes d'huile essentielle de lemongrass ou litsée citronnée, 10 gouttes d'huiles essentielles de santal blanc à compléter avec de l'huile végétale de macadamia (jusqu'au 25 ml).

 

 

extraits du Grand guide des huiles essentielles

29 décembre 2015

– 2 avant le réveillon : on se prépare ?!

Avant soirée

 

 

Qu’on fasse la fiesta avec 150 friends ou que l’on festoie sagement en famille… on a envie d’attaquer la nouvelle année avec classe ! Ou au moins sans le front qui brille et les paupières qui tombent sous le gui. Le cahier tutos des paresseuses fraîchement réédité, revu et augmenté nous donne quelques trucs. Le premier vaut pour tout de suite et pour n’importe quels rendez-vous ou occasion : 48 heures avant, on dort bien, on boit beaucoup d’eau et on mange léger. « Teint de pêche, visage affiné et énergie » garantis nous dit Anne Thoumieux, la Paresseuse qui a écrit le livre. Dans cet objectif détente, on en profite pour se faire un gommage doux, suivi d’un masque hydratant ou coup d’éclat. Pendant le temps de pose, on passe une bille fraîche ou un glaçon sur le contour des yeux pour défatiguer le regard et réduire poches, cernes et ridules.

+ lire la suite

22 décembre 2015

Petits conseils antigaspi pour un Noël écolo (mais quand même un Noël beau) !

Noël

 

 

Vous avez déjà contemplé une poubelle post-Noël : des amas de papier cadeau froissé, des montagnes de cartons de jouets éventrés, des tas d’emballages en film plastique… Un Noël écologiquement correct, mais malgré tout magique, est-il possible ? Quelques idées inspirées de Moins gaspiller c’est pas sorcier !, un petit traité antigaspi ludique et chic (à offrir ou à s’offrir… ;-)).

 

 

+ lire la suite

15 décembre 2015

Boire… tout un art !

Boire

 

Pendant les fêtes, les boissons vont se boire par verres, que dis-je, par bouteilles, entre les vins blancs et rouges du repas de Noël, le mojito et le Cosmopolitan du Nouvel an, le champagne au pot du bureau et les découvertes de tout moment (connaissez-vous le Drambuie, un scotch aux épices et au miel ? Ou le Grasshopper, un cocktail qui mixe crèmes de cacao et de menthe ? Comme vous pouvez le constater : j’ai potassé ;-)).

 

N’empêche… buvons-nous suffisamment ? Buvons-nous suffisamment assez d’eau, je veux dire ?!

 

+ lire la suite

08 décembre 2015

Bon, et si on passait un hiver sans ce satané traditionnel petit rhume ?!

Cold

 

Rester sous la couette n’est pas la solution : déjà, ça nous empêcherait d’aller voter ! Donc, non. Dans son dernier livre, Happy Body, Anne-Charlotte Fraisse, naturopathe et auteur de La Tonic attitude des paresseuses, a des conseils bien plus judicieux. Premièrement, le cru, qu’elle classe dans son chapitre « L’alimentation positive » et qui est « à tenter d’urgence dès que le soleil pointe le bout de son nez et à prolonger en hiver pour purifier son corps et passer au travers des rhumes ». Le principe de la « crusine » ne consiste pas à se faire la même salade de crudités tous les jours (qui, comme on le sait, ne tiendra pas au corps, et donnera surtout envie d’un pain au chocolat deux heures plus tard) : il s’agit d’élaborer de vraies recettes simples, à base de crudités, légumes et céréales, dans lesquelles rien n’est cuit à plus de 48 °C, ce qui permet aux aliments de conserver tous leurs vitamines, enzymes et antioxydants. Attention : pas question d’y aller d’un coup sans réfléchir deux minutes. Le cru étant plus difficile à digérer pour les intestins fragiles, il peut donc, s’il est mal maîtrisé, générer l’effet exactement inverse que le regain d’énergie visé. On commence donc par un repas cru le soir, puis une journée par semaine. Et qu’est-ce qu’on mange ? Des spaghettis de courgettes à la sauce noix de cajou, des taboulés au quinoa germé, des haricots verts fermentés saupoudrés de fêta… Et même des desserts déments (crème à la mangue, tartinade à la noisette). Le reste du temps, on adopte une routine healthy avec toujours une portion de crudités en entrée ou bien une soupe miso, riche en probiotiques. Et le soir, « une soupe épaisse de légumes ou de légumineuses et quelques céréales pour vous réchauffer de l’intérieur » recommande Anne-Charlotte Fraisse.

 

 

+ lire la suite

01 décembre 2015

Prêtes pour les mini-défis de Mylène ?!

Défis

 

Aujourd’hui, nous accueillons Mylène (dites avec moi : « Bonjour Mylène ! »), guest-blogueuse d’un jour pour les Paresseuses. Pourquoi ? Parce que sur son blog à elle, Les défis des filles zen, elle propose un défi par semaine, pour atteindre le nirvana (ou : au moins, l’apaisement) « même (surtout) si vous n’avez pas une minute à vous » dit-elle. Un programme parfait pour les Paresseuses, qui démarre par un objectif très d’actu : l’attention aux autres. « Ouvrons-nous à ceux qui nous entourent, sourions, aidons, aimons, tout en restant nous-mêmes. Vous découvrirez qu'il y a des petits trucs tout simples qui fonctionnent et rendent la vie plus belle. Lisez-les, prenez votre petite dose d'inspiration, et testez leurs effets positifs sur votre capital bonheur pendant une journée, une semaine ou plus. »

 

On y va ?

 

+ lire la suite

24 novembre 2015

Au fait, pourquoi faut-il manger de la soupe ?!

Soupe

 

Cette question, on a toutes beaucoup enquiquiné nos parents avec… et en général, on nous a répondu que ça faisait grandir. Sauf qu’à 1m62 et, donc beaucoup, beaucoup d’années de soupe derrière moi, je reste dubitative. J’ai jeté un œil à ma collection de livres Marabout, ceux sur la forme, ceux sur les régimes, ceux sur la cuisine, et ils m’ont tous dit que la soupe, c’est un bol de vitamines et de sels minéraux, un max de fibres, le Graal d’un dîner rassasiant mais light, et qu’en plus, la soupe au choux est totalement passée de mode (ouf). J’ai aussi largement eu l’occasion de le constater par moi-même, la soupe, ça peut être super bon, super goûtu et super créatif, c’est un merveilleux réconfort les soirs d’hiver, et les jours où le JT nous fait un peu trop pleurer… J'ai même appris que ce n’est pas si compliqué que ça à faire, même si, avouons-le tout de même, couper le potimarron est une méga galère, et qu’avoir toute la maison qui sent le poireau mitonné, ça m’embête.

 

 

+ lire la suite

10 novembre 2015

Il fait froid… Vite, une raclette ?!

Raclette

 

C’est la question lancinante chaque automne et chaque hiver : est-ce que je peux manger tout ce que je veux sous prétexte qu’il fait froid (et que mon corps fait des efforts pour lutter, brûlant un max de calories et me fichant une paix royale) ? 

 

Mmm… Pas complètement oui. Mais pas complètement non !

 

+ lire la suite

27 octobre 2015

Le corps a la langue bien pendue... Bon, vous allez comprendre ;-)

Body langage

Une aquarelle de Soledad :

n’est-ce pas que notre illustratrice a le don de capter le langage corporel des uns et des autres ?

 

 

Aujourd’hui je vais faire semblant d’avoir des lectures hautement intelligentes et signaler que je suis tombée sur un article (en anglais) du Time consacré au « body language ». En français : le langage corporel. Cela explique une chose que l’on sait toutes, mais à laquelle on ne fait pas toujours attention : même quand on ne prononce pas un mot, notre manière de nous tenir, de croiser (ou non) les jambes, d’utiliser (ou pas) nos mains, tout cela blablate joyeusement, et révèle ce que l’on voudrait parfois dissimuler. Cela s’appelle de la communication non verbale.

 

Un peu enquiquinant, non ?!

 

+ lire la suite

20 octobre 2015

J’ai testé… le gâteau sans cuisson

Gâteau sans cuisson

La version des pros de Marabout vs... ma version à moi ;-)

 

Jetez-moi la première pierre le premier boudoir, mais je n’ai jamais fait de charlotte de ma vie. Sûrement parce que je n’ai pas une passion pour ce gâteau dont je disais, quand j’étais petite, qu’il était tout mouillé (= un peu beurk). Et puis parce que souvent, ce dont on a l’habitude, comme le fondant au chocolat bien tradi, est ce qui nous semble simple, rapide et normal, même si objectivement il y a nettement plus simple, rapide et normal.

 

Bref, c’est surtout par défi (et aussi parce que les illustrations étaient pour le moins alléchantes) que je me suis frottée au phénomène du gâteau sans cuisson, starisé dans un livre Marabout qui vient de sortir et qui s'appelle très logiquement... Le Gâteau sans cuisson.  

 

 

 

+ lire la suite

Quizz

  • Instagram x Les Paresseuses

     

    On adore les cookies, chez les Paresseuses. Mais pas uniquement ceux que l’on croit ;) En continuant votre navigation sur le Blog, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent de mesurer notre audience et de faciliter le partage de contenus vers les réseaux sociaux. Plus d’infos par ici :)

C'est nouveau

Promotion