47 notes dans la catégorie:"Les Paresseuses en ébullition"

25 avril 2012

Photo : les femmes prennent la pose ?

 

 

 

 

Vieilles photos de classe, images d’inconnus en noir et blanc trouvées dans les brocantes, Photomaton (ah, les Photomaton !), albums de famille, mais aussi séries mode dans les magazines, beaux livres, expos de grands maîtres... Votre blogueuse adore la photo, les photos, et vous êtes forcément des centaines dans le même cas. Pourtant, c’est plus souvent l’homme que la femme que l’on imagine appareil photo en bandoulière, et dans l’Histoire, pour une Diane Arbus ou une Cindy Sherman, combien de Robert Doisneau, de Robert Capa ou de Martin Parr ?  

 

 

 

+ lire la suite

09 février 2012

Lisbeth Salander vs. les Paresseuses

 

 

Millenium


 

 

Dans la filmo des Paresseuses : Millénium, les hommes qui n’aimaient pas les femmes

 

 

 

+ lire la suite

07 février 2012

Détox ou Rehab

 

 

Amy

 


 

Sur la play-list des Paresseuses : Lioness : Hidden Treasures d’Amy Winehouse

 

 

 

+ lire la suite

02 février 2012

Eh eh, encore plus d’idées pour positiver février

 

 

Boîte

 

 

 

Je ne dis pas ça parce que je travaille pour Les Paresseuses, donc pour Marabout, qui nous édite et nous permet de paresser en communauté, mais je trouve extra que quelqu’un, chez eux, ait eu l’idée de ces petites boîtes en fer rondes : dedans, c’est tout plein de petits messages à piocher et à dérouler. Ça rappelle les fortune cookies des restos chinois, et c’est toujours un plaisir de les ouvrir à plusieurs (« Et toi, t’as quoi ? ») ou toute seule (les jours de blues). On avait déjà adoré la boîte « Merci poulette ! », pour dire à sa meilleure amie combien on l’aime, et on adore à nouveau « 50 petits trucs pour voir la vie du bon côté », pour... ben, voir la vie du bon côté. Quelques exemples, des fois que nos idées d’hier n’aient pas suffi :

 


 

 

+ lire la suite

30 janvier 2012

Parlez-moi de moi (enfin, de nous)

 

 

Parlez-moi


 

 

Dans la filmo des Paresseuses : Parlez-moi de vous avec Karin Viard

 

 

Pourquoi ? On en a nettement moins entendu parler que Millénium... mais ça ne veut pas dire que c’est moins bien ! C’est juste différent. Et c’est 100% Paresseuses, parce que...

 

+ lire la suite

20 janvier 2012

Diane Keaton, mummy and me

 

 

1

 

 

 

Avant-hier, on parlait Diane, via la photographe Diane Arbus. Aujourd’hui, le fil d’Ariane, enfin, de Diane, nous mène à une autre : l’actrice Diane Keaton (oui, cette semaine est placée sous le signe de la culture, les filles !) Leur point commun ? Avoir été des femmes fortes et avant-gardistes qui ont marqué leur époque, et au-delà. Et accessoirement, être les reines de l’actu. Diane Keaton, c’est via ses mémoires, Une fois encore, parues il y a quelques semaines (chez Robert Laffont, pas chez Marabout... désolée, je ne peux pas vous en faire gagner !). Votre blogueuse a reçu à Noël ce livre coup de coeur... et a eu envie de vous en parler autour de deux images.

 

 

 

+ lire la suite

16 janvier 2012

Toutes Xitées, les Paresseuses

 

 

X

 

 

 

La Saint Valentin approche... au secours, pas d’idée de cadeau ! Stay cool, les Paresseuses pensent à tout (sinon, on sert à quoi ?!) On vous a dégoté LA pièce parfaite, pas pour le 14, puisqu’elle ne se joue que le vendredi et le samedi, mais parfaite à offrir le 14 (nuance). Ça parle de couple, de désir... de SEXE ! Yes ! Mais avec humour, faut pas non plus faire peur à Julôt. Sûr, il faudra monter à Paris pour la voir, mais à la Saint Valentin, un petit voyage à deux, c’est-y pas une idée romantique ? Surtout que les Paresseuses vous invitent (au théâtre, hein. On n’a pas de deal avec la SNCF, hélas). Il y a cinq places à gagner pour Xitation, la pièce, qui se joue du 20 janvier au 2 mars au Théâtre Côté Cour. Comment ? Simplement en nous disant ce que ça évoque pour vous, ce mot, Xitation... Et pour faire grimper le désir, on a interrogé Antoine Michel, l’un des deux comédiens, très Xité de répondre aux Paresseuses.

 

 

 

 

+ lire la suite

29 novembre 2011

Touchées !

 

Intouchables


 

Vous le savez sûrement, parce que vous l’avez vu ou envisagez d’aller le voir : Intouchables, c’est le carton ciné de cette fin d’année, le film qui va faire rire et... rire au moins jusqu’à la Noël. Pourquoi ? Parce qu’il y a les acteurs, François Cluzet et Omar Sy, tous les deux très aimables et très aimés, très populaires auprès des Français, parce qu’il y a les deux réalisateurs, dont le goût de la satire s’est déjà aiguisé sur les colonies de vacances, avec Ces jours heureux, et les hypocrisies familiales, avec Tellement proches. Mais aussi parce que, comme l’avait déjà fait Neuilly ta mère !, un autre méga succès, le film fait s’entrechoquer deux classes sociales qui ne se fréquentent pas d’ordinaire : un richissime aristocrate enfermé dans son hôtel particulier, et un jeune des cités fraîchement sorti de prison. Et enfin parce qu’il ose faire s’esclaffer bruyamment des salles entières sur un sujet qui porte en général à pleurer dans les chaumières : les handicapés.

 

 

 

+ lire la suite

17 novembre 2011

Aujourd’hui, revival eighties

 

 

Jacno


 

Votre blogueuse, qui a toujours tout un tas d’obsessions plus ou moins bizarroïdes, en confesse une : elle est obnubilée par la pop française du début des années 80. Parce que vu de nos jours, le courant avait l’air tellement joyeux, tellement frais, tellement insolent, tellement moins formaté. Plus rock que pop, d’ailleurs. Par exemple, Les Rita Mitsouko avec leurs looks et leurs paroles déjantés, Lio qui était encore une Lolita ironique. Et puis les Noir Désir et autres Mano Negra qui n’allaient pas tarder à arriver, donnant l’impression de toujours faire la fête. Comparée à nos années de crise mêlé de bling-bling, cette période de mitterrandisme et de « Touche pas à mon pote » avait vraiment l’air fun. Bref, du coup, votre blogueuse a toujours voué une grande adoration au maître de l’époque, pas le plus connu, parce que plutôt dans l’ombre, mais qui a tiré les meilleures ficelles de cette délicieuse pop-rock : Jacno.

 

+ lire la suite

16 novembre 2011

Aux urnes, Paresseuses !

 

 

 

Dans Gossip Girl, Blair la vipère fantasme sur Audrey Hepburn

dans la scène d’ouverture de Diamants sur canapé.

Dans Lost in Translation, Scarlett Johansson reprend

dans un karaoké tokyoïte le très sensuel Brass in Pocket

des Pretenders, tandis que dans Sex & the City 2,

ce sont les quatre héroïnes qui entonnent le standard américain

I Am Woman. Et dans Vous avez un message,

Meg Ryan incite Tom Hanks à se plonger

dans le Orgueil et préjugés de Jane Austen.

Tout ça pour dire que dans les films ou les séries,

les héroïnes sont toujours obsédées par d’autres films,

par des musiques ou par des livres, alors forcément

dans la vraie vie... nous aussi !

 

 

 

+ lire la suite

Quizz

  • Instagram x Les Paresseuses

     

    On adore les cookies, chez les Paresseuses. Mais pas uniquement ceux que l’on croit ;) En continuant votre navigation sur le Blog, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent de mesurer notre audience et de faciliter le partage de contenus vers les réseaux sociaux. Plus d’infos par ici :)

C'est nouveau

Promotion